ceinture-abtonic.com
Image default

Kayak et musculation : un nouvel entrainement ?

Entraînement en kayak

Un peu comme lorsque nous avions parlé du tennis dans cet azrticle, je vous invite aujourd’hui à découvrir un autre sport, qui sera très bon à pratiquer dans les semaines et mois à venir : le kayak ! Un bon entrainement ?

Ce que cela travaille

D’abord petit rappel théorique : le canoë se pratique avec une pagaie simple, à genou sur le fond du bateau. Le kayak quand à lui, dont nous parlerons dans cet article, se pratique avec une pagaie double (une rame à chaque extrémité de la pagaie), assis dans le fond de l’embarcation.

L’avantage du kayak, est qu’il va vous permettre de vous entrainer, grâce à la résistance de l’eau : vous travaillerez le dos, les pectoraux, les bras et aussi l’ensemble du tronc (lire : des abdominaux), puisque le mouvement avec les deux pagaies permettra des rotations du tronc qui feront bien travailler les obliques et toute la ceinture abdominale.

Enfin, la meilleure utilisation du kayak, c’est d’en faire un exercice cardio : cela permettra de changer de la course ou du vélo, de profiter des grands espaces, de s’oxygéner tout en ayant un peu d’entraînement musculaire. Attention tout de même, le kayak est un peu moins intensif et bruleur de calories que la course à pied : il faut donc augmenter un peu la durée et l’intensité des séances pour arriver à l’équivalent de la course à pied. Ainsi 26mn de kayak sont équivalentes en termes de calories à 20mn de course à pied, 38mn sont équivalentes à 30 minutes de courses et 52mn sont reviennent à une séance de 40 minutes de courses. Pour gagner en intensité, deux options : la première, augmenter progressivement le rythme et l’intensité tout au long de la séance de kayak, en ramant de plus en plus vite et fort. La seconde, plus intéressante et plus facile à mettre en place : utiliser l’entraînement par intervalles. Autrement dit alterner les phases d’intensité faible et les phases d’intensité fortes, en procédant par phases qui durent de 5 à 10mn.

Quelques petits trucs

Tout d’abord, plus que dans tout autre sport, le choix du matériel sera essentiel pour bien profiter de votre séance. Choisissez, si vous le pouvez, un kayak sportif et non pas un kayak de loisir. C’est plus cher à l’achat, mais beaucoup plus efficace une fois à l’eau. Attention tout de même à adapter la taille du kayak à l’environnement où vous allez évoluer. En mer, sur un lac ou un vaste plan d’eau, un long kayak sera plus adapté. Par contre, en rivière ou en eau vive, il vous faudra un kayak plus petit.

Autre précaution à prendre : adopter la bonne posture dans le kayak. Le dos doit être droit et bien maintenu, en épousant bien la forme du siège. L’effort en kayak est en général long et soutenu, donc il faut éviter toute sollicitation trop importante de la colonne vertébrale.

Enfin, sachez que la plupart des accidents en kayak surviennent lors de la manutention de l’équipement : les kayaks, sur la terre ferme, sont des équipements pesants, qu’il faudra tirer hors de l’eau, soulever… Quand vous devez manipuler le kayak, gardez le dos droit et fléchissez sur les jambes, à nouveau pour éviter trop de sollicitation des lombaires.

A vous maintenant les grands espaces ! Le kayak c’est une vraie sensation de liberté, et en même temps un très bon entrainement, qui vous changera de la routine… à essayer !

A vos succès sportifs,

Fabien

Autres articles

La périodisation en musculation

Irene

La cellulite : un ennemi à combattre !

Irene

L’essentiel pour aller courir en pleine nature

Irene

Faire son entraînement de musculation à l’heure du déjeuner

Irene

Des abdos bien saillants avec l’entraînement par intervalles

Irene

Des conseils pour la musculation ?

Irene