ceinture-abtonic.com
Image default

Tout savoir sur l’ « afterburn effect »

Effet post entraînement pour bruler plus

L’ “afterburn effect” représente la dépense calorique post-entraînement. Cette dépense calorique est difficile à estimer mais sachez que plus l’entraînement est intense, plus l’ “afterburn effect” est élevé. En effet, si vous faites 5 séries de sprint de 30 secondes, la dépense calorique post-entraînement sera plus élevée que si vous faites un jogging de 30 minutes. Comment augmenter l’ “afterburn effect” et brûler plus de calories ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

La dépense énergétique

La dépense énergétique représente la quantité d’énergie moyenne dont vous avez besoin pour toute activité corporelle : mouvements, circulation sanguine, digestion et respiration. Quand vous vous entraînez, il faut ajouter la quantité de calories brûlées pendant la séance mais elle ne fait pas partie de la dépense calorique post-entraînement. En effet, l’oxygène que votre organisme utilise est proportionnel à la dépense énergétique lors des activités aérobiques qui nécessitent de l’endurance comme la course, le vélo.

Par contre, la dépense calorique après l’entraînement, l’EPOC (Excess Post-exercise Oxygen Consumption), l’excès de consommation d’oxygène post-exercice, c’est-à-dire la quantité supplémentaire d’oxygène utilisée par l’organisme pour récupérer après un exercice physique fait partie de l’ “afterburn effect”. De même que la production d’acide lactique lors des activités anaérobiques qui nécessitent de la force, de la vitesse et de la puissance et l’hypertrophie musculaire qui nécessite aussi de l’énergie pour la reconstruction du muscle.

L’afterburn effect 

La dépense calorique post-entraînement est donc minimale pour un cardio traditionnel mais peut être significative pour toute activité nécessitant de la force et de la puissance. Près de 95% de la dépense énergétique d’un exercice anaérobique peut survenir après l’entraînement. Et pratiquer une activité anaérobique intense permet également de brûler plus de graisses qu’un cardio. En effet, ces activités utilisent le glucose comme carburant et plus la récupération est longue, plus vous brûlez les graisses.

Si vous voulez augmenter l’ “afterburn effect” et brûler plus de calories, pratiquez une activité anaérobique en alternant des séries intenses et des périodes de récupération. D’où l’intérêt par exemple des méthodes par intervalles (HIIT). Cela vous permettra d’atteindre vos objectifs surtout si vous voulez perdre du poids, de la masse grasse tout en prenant de la masse musculaire.

Le programme le plus efficace pour brûler le plus de calories est de travailler les principaux groupes musculaires avec une alternance de phases d’activité intense et de récupération. Et n’oubliez pas que la nutrition est aussi la clé de la réussite en termes de gestion de poids !

Autres articles

Des robots pour vous aider à rester mince

Irene

Un exercice pour les bras : l’extension triceps

Irene

Gagner en explosivité avec la méthode Stato-Dynamique

Irene

La musculation en isométrie et en pliométrie

Irene

Des pompes dans votre entrainement de musculation

Irene

Des trucs pour se remotiver pour la musculation

Irene