ceinture-abtonic.com
Image default

Roda capoeira : que faut-il savoir sur ce sport-danse urbain ? 

Est-ce un sport ou une danse ? La roda capoeira ne cesse de faire parler d’elle dans tous les coins de rue. Partie du Brésil pour faire le tour du monde, cette pratique se répand de plus en plus, ce qui pousse de plus en plus d’adeptes de la danse de rue à vouloir en savoir plus. Pour apporter plus de lumière sur ce sujet, le présent article vous présente de manière détaillée ce que c’est que la roda capoeira, comment elle se pratique et quels sont les outils utilisés.

C’est quoi la roda capoeira ?

La roda capoeira est un art martial combiné de danse et de sport, qui vient des pratiques ancestrales des peuples africains. En effet, partis de l’Afrique pour le Brésil, les peuples noirs qui étaient réduits en esclavage continuaient néanmoins leur culture. La danse sportive se pratiquait en particulier par les hommes, et se faisait lors des cérémonies culturelles. Elle consistait à mettre les participants à l’épreuve afin de déterminer leurs capacités masculines. Ceci était une manière pour eux de dissimuler un entraînement, car cela leur était interdit.

Le terme « roda » signifie ronde, et fait allusion au cercle que forment les assistants dudit sport. En effet, pendant l’événement, les participants armés de différents outils d’animation forment un cercle pour entourer les acteurs principaux qui se retrouvent au centre. Pendant le combat, les personnes sans instruments animent en tapant dans les mains.

Bien que l’esclavage ait été aboli, les Brésiliens ont su garder et développer ce patrimoine qui est aujourd’hui connu comme un sport afro-brésilien. Ainsi, plusieurs instruments et outils servent pendant la pratique de cet art martial qui désormais ne se limite pas qu’à la seule gent masculine.

Par le passé, les femmes qui pratiquaient cette danse le faisaient sous forme de rituel, pour démontrer leur maturité. Une fois qu’elles avaient atteint l’âge de la puberté et qu’elles étaient prêtes à féconder, la danse devait se faire en vue de les ouvrir au mariage. Le digne prétendant sera ici le vainqueur de la roda capoeira faite par les hommes. Il faut dire qu’avec le temps, tout ceci s’est modernisé.

Pratique de la roda capoeira

Bien que depuis son origine la roda capoeira était uniquement pratiquée par les hommes, et les femmes matures, il est aujourd’hui possible de la pratiquer, peu importe votre âge. Les enfants filles comme garçons peuvent également pratiquer ce sport dance, pourvu qu’ils soient entrainés.

Depuis peu, la pratique de la roda capoeira s’est formalisée avec la mise en service de plusieurs écoles de formation. Pendant la formation, un mestre ou formando vous conduit et vous fait passer par trois niveaux de graduation. Et dans chaque graduation, il existe des sous-catégories qui permettent de progresser et d’atteindre le sommet.

La première graduation englobe 5 sous-catégories au total, chacune caractérisée par une couleur unique de ceinture. De la première à la cinquième, ce sont : corde blanche (débutant) ; corde blanc-jaune (élève baptisé), corde jaune/blanc-orange/orange (élève).

La deuxième graduation comprend trois sous catégories qui sont : corde bleu-rouge (stagiaire ou intermédiaire), corde bleue/verte (graduado ou instructor).

La troisième graduation comprend aussi trois niveaux à savoir : corde violette (graduado ou professor), corde marron (formando) corde noire (mestre).

La pratique de ce sport nécessite une tenue et des accessoires particuliers que vous trouverez sur le site roda-capoeria.com quel que soit votre âge.

Les outils de la roda capoeira

On distingue deux catégories principales de roda : celle issue du Brésil appelée capoeira, et l’autre de l’Angola appelée la danse du zèbre. Selon le type de roda pratiqué, les instruments utilisés peuvent différer.

Dans un roda typique qui est celle pratiquée par les Brésiliens, on distingue :

  • Le berimbau : encore appelé gunga ou viola, c’est l’instrument principal de la danse. Elle est jouée ici par trois capoeiristes qui, en plus d’orienter l’événement par leurs productions sonores, définissent le temps d’entrer et de sortir des capoeiristes du centre.
  • Le pandeiro : c’est une sorte de tambour qu’utilisent deux joueurs pour accompagner les 3 joueurs de berimbau.
  • L’atabaque ou ilu : c’est un instrument musical très utilisé au Brésil. Une forme de tambour vertical qui sert à produire un son accompagnateur pour rythmer l’événement. Un seul joueur ici est nécessaire.
  • L’agogo : est un instrument musical d’origine africaine en forme de cloche. Un seul utilisateur est présent dans l’équipe d’animation.

Quant à la roda angolaise, un reco-reco est utilisé en suppléments des instruments cités ci-haut.

Autres articles

Les cours de Yoga à Lyon pour faire du bien à son corps

Journal

Choisir une planche de Surfkite strapless spéciale débutant : Nos conseils

Emmanuel

Le self défense au féminin en 2021

Emmanuel

Où installer son sauna à la maison ?

Journal

Pourquoi utiliser des lunettes anti-lumière bleue ?

Journal