ceinture-abtonic.com
Image default

Comment savoir si j’ai besoin de chaussettes de contention ?

Les insuffisances veineuses sont des affections chroniques plus ou moins handicapantes qui touchent aussi bien les hommes que les femmes. Elles peuvent être traitées de différentes manières et surtout grâce à l’emploi des chaussettes de contention. Ces bas, notamment disponibles sur Mes Deux Chaussettes, compriment la jambe ou exercent sur elle d’importantes pressions régressives. Ils resserrent ainsi les veines dilatées et empêchent le sang de stagner dans les membres inférieurs.

Par ailleurs, pour acquérir l’un de ces produits ou en savoir davantage sur eux, cliquez ici.

Chaussettes de contention : qu’est-ce que c’est ?

Les chaussettes ou bas de contention sont des collants élastiques, peu élastiques ou non élastiques utilisés pour appliquer des pressions sur les réseaux veineux de la jambe. Elles améliorent également la circulation sanguine s’opérant au niveau de ces membres et aident à combattre de nombreuses maladies.

Généralement délivrées sur ordonnance, ces chaussettes peuvent être remboursées par la Sécurité Sociale. Elles sont très faciles à nettoyer et se déclinent en plusieurs variétés. Il est donc possible de découvrir sur le marché, des chaussettes de contention épaisses, fines, pieds ouverts et fantaisies.

Les modèles épais sont conçus pour être portés en hiver à l’inverse des bas de contention fins qui sont des dispositifs pour l’été. Quant aux fantaisies, elles peuvent être portées à tout moment.

Quand porter des chaussettes de contention ?

La principale fonction des chaussettes de contention est de traiter les pathologies de la circulation veineuse. Elles peuvent donc soulager les thromboses veineuses, les jambes lourdes, les varices ainsi que les eczémas et ulcères veineux. De même, ces dispositifs médicaux sont aussi en mesure de traiter les phlébites, les syndromes post-thrombotiques ou encore les lymphœdèmes.

En outre, les chaussettes de contention peuvent être prescrites aux personnes qui viennent de subir une intervention chirurgicale au niveau de leurs jambes. Elles servent aussi donc à calmer des douleurs postopératoires, et peuvent même être utilisées par des femmes enceintes pour limiter la manifestation des varices de grossesse.

Ainsi, si vous souffrez de l’une de ces pathologies, vous pouvez légitimement employer ces dispositifs pour traiter votre mal. Toutefois, avant de les utiliser, adressez-vous à un médecin spécialiste ou généraliste pour qu’il vous prescrive la chaussette la mieux adaptée à vos besoins.

Par ailleurs, il importe de noter que les patients qui souffrent d’une artérite, d’un problème cardiaque non traité ou encore d’une neuropathie ne sont pas autorisés à employer ces chaussettes.

Chaussettes de contention, pendant combien de temps faut-il les porter ?

La durée du port des chaussettes de contention dépend de l’importance du mal dont vous souffrez. Ainsi, seul votre médecin traitant peut déterminer avec précision, la durée pour laquelle vous devez utiliser cet accessoire.

Néanmoins, sachez qu’une chaussette de contention peut être portée entre deux et six semaines. Cette durée peut plus ou moins varier en fonction des circonstances.

D’un autre côté, il est conseillé de porter les chaussettes de contention dès le réveil et pendant toute une journée pour éprouver de réelles satisfactions. De plus, il n’est pas nécessaire de les porter pendant la nuit, car cela pourrait engendrer des inconforts et perturber vos sommeils.

Les différentes catégories de chaussettes de contention

Les chaussettes de contention exercent des niveaux de pression pouvant être classés en quatre catégories. L’unité de mesure de ces niveaux est exprimée en millimètre de mercure (mmHg).

Les chaussettes de contention de classe I

Les chaussettes de contention de classe I peuvent s’acquérir sans ordonnance. Elles permettent de lutter contre la lourdeur des jambes, les varices simples et les insuffisances veineuses. Elles sont également capables de calmer des douleurs modérées et se prescrivent aussi contre les impatiences. Leur niveau de pression oscille entre 10 et 15 mmHg.

Les chaussettes de contention de classe II

Le niveau de pression exercé par ces chaussettes varie de 15 à 20 mmHg. Elles soignent les œdèmes veineux, les jambes lourdes ou encore les varices. Elles traitent également les thromboses veineuses et peuvent même prévenir leur apparition lors de certains voyages. Les femmes enceintes peuvent, par ailleurs, les employer pour mieux supporter certaines douleurs.

Les bas de contention de niveau III

Ces bas soignent les ulcères veineux fermés, les œdèmes aigus, les lymphœdèmes ainsi que les varices sévères. Ils sont aussi très efficaces contre les phlébites, leur niveau de compression se situe entre 20 et 36 mmHg.

Les bas de contention de niveau IV

Les chaussettes de contention de niveau IV soignent les lymphœdèmes sévères, les syndromes post-thrombotiques sévères et les ulcères de la jambe. Elles fournissent des pressions d’au moins 36 mmHg et doivent être délivrées sur prescription médicale.

Comment porter les chaussettes de contention ?

Pour un fonctionnement optimal, les chaussettes de contention doivent être correctement portées. Ainsi, avant d’enfiler ces dispositifs médicaux, les patients doivent avoir les jambes propres et suffisamment sèches. Ils doivent donc s’abstenir d’appliquer sur ces dernières, des huiles, des pommades ou encore des laits pour la peau.

De plus, évitez de manipuler les chaussettes de contention lorsque vous avez des bagues au doigt ou des ongles abîmés pour ne pas les déchirer.

Une fois, ces précautions prises, retournez votre chaussette jusqu’au talon et enfilez-la après l’avoir bien positionnée. Ensuite, déroulez-la délicatement sur votre jambe jusqu’à atteindre le haut de votre cuisse. Une fois l’opération terminée, vérifiez l’absence de plis ou de tout élément susceptible de provoquer des gênes.

Autres articles

Quelles sont les raisons pour lesquelles la fleur de CBD est-elle utilisée ?

Emmanuel

La balnéothérapie à domicile : la clé du bien-être et de la santé

Journal

Épidémie du coronavirus : tout ce que vous devez savoir

administrateur

Que faire face à la rougeole ?

administrateur

Comment choisir une bonne mutuelle dentaire ?

Journal

Dites adieu au stress grâce au CBD !

Journal